28a1e22653ffa8f7ef3a87f8b4cb06a7Demain, un jour pair, sort mon nouveau livre, "les jours pairs" chez hélium, illustré par thomas baas. 

C'est un livre avec 179 histoires, que les parents peuvent raconter à leur mome, ou que le mome peut lire tout seul... Normalement, une histoire par soir, ça en ferait 365, mais là, je me suis dit avec tous les gamins qui vivent un coup chez papa un coup chez maman, ça fait un jour sur deux, 179 histoires, voilà... 

Cette idée, c'est grace à ma flemme que je l'ai eue. J'explique. Mon éditrice d'hélium, sophie giraud, voyant que j'écris beaucoup et vite me propose de faire un bouquin avec une histoire par soir. Moi, titillé par l'idée, mais effayé par la somme de boulot, je lui dis, si tu veux, je te fais la moitié. OUi, mais, ça ne correspond à rien, elle me dit. Si, je lui dit, y a qu'çà faire des histoires que pour les jours pairs. Et voilà le travail! 

Et du travail, ça en fait! 200 histoires (oui y a forcément eu un peu de déchet) à écrire... avec un coté hyper agréable: je 'lai pris ciomme un exercice d'écriture pure. Ecrire pour écrire. Changer de style selon ce que j'ai à raconter. Trouver des narrations inédites. Bref, m'amuser à bosser. 

Avec aussi une pointe d'orgueil. Une idée qu'on pourrait développer et enf aire un album, moi, je la grille en deux pages, et dés que je la conclue, paf, j'enchaine sur une autre... un peu ciomme bruler ses vaisseaux. Eh oui, l'orgueil peut être un bon moteur... en plus, ça fait des années que je gueule contre la surproduction... donc, là, je te mets une centaine d'histoires dans un seul livre au lieu de te pondre 100 livres qui vont encombrer les rayons... 

Comme je suis meilleur sur la forme courte (au tour de france, je serais une sorte de sprinteur), je ne peux pas comme mes collégues timotée de fombelle ou mourlevat, me lancer dans des fresques de longue haleine, ce qui pêrmet de cultiver un style sur le long terme... alors, ce volume des "jours pairs", c'est un peu ma trilogie à moi, on cycle que je n'écrirais jamais. 

Voilà, ce travail a duré de longs mois, c'était très excitant à faire, comme un pari, comme un "t'es pas cap?" et de répondre "si je suis cap!" à chaque histoire... 

pour les illustrations, j'ai proposé à sophie giraud thomas baas, parce que je l'avais vu travailler au trait et qu'on avait envie d'avoir ce rendu à la fois classique et moderne... c'est ce qu'on voulait faire avec ce livre, un contenant très classique, genre un livre d'histoires pour s'endormir, un livre qu'on offre à noël ou aux annivs, et au contenu très contemporain: des histoires souvent un peu qui titillent, qui taquinent un peu tout le monde, qui jouent sur la complicité entre celui qui lit et celui qui écoute... d'autres qui prennent franchement leur temps, des cassures de rythme... 

le fil conducteur est tout con, c'est un papa séparé qui raconte des histoires à son fils, en gros, hein, mais bien sur, on s'en fout du divorce, dans le livre, c'est pas un sujet... Y a aussi des trucs récurrents, des réglements intérieurs, des recettes, des modes d'emploi de trucs...

Voilà, quoi, ça s'appelle "les jours pairs", on est tous supers fiers d'avoir bossé là dessus, on a eu des aides du CNL, d'ailleurs, et j'espère que vous allez aimer!