1540-1

product_9782070658848_244x0

La vie étant ce qu'elle est et les écrivains étant des gens comme les autres, chaque livre raconte un truc de nous même, qu'on le veuille ou non. Alors, quand j'écris un bouquin qui s'appelle "l'homme qui vivait comme un ours", bien sur, je parle de moiu. Mais quand je l'écris, je ne le sais pas , c'est tout.

Et quand j'invente un personnage comme Emile, forcément, il y a un peu de moi, un peu de mon fils, un peu de ce que j'aime chez les gamins...

"L'homme qui vivait comme un ours" est un livre dans la lignée de "tony tiny boy" pouyr ceux qui connaissent, sorti l'an passé chez hélium avec dorothée de monfreid. C'est son dessin, narratif, simple, clair comme de l'eau de roche, qui me permet, en influençant mon style, d'écrire court, simple et direct. Tout ce que j'aime déjà de toutes façons, mais j'avais tendance, comme tous les écrivains, à faire des phrases. Notez, je suis payé pour ça, mais bon. Là, avec ces livres, j'essaie d'écrire différemment. de toutes façonsk, dans chacun de mes livres, j'essaie un truc différent. J'aime bien raconter ces histoires, en apparence très simples, mais finalement assez complexes. Et puis dans ce livre, pas d'enfant. Un homme, un ours, et c'est tout. Une ambiance de fin du monde. Une chanson. Bon, allez, je peux vous le dire, comment j'ai eu l'idée de ce livre: un soir , quand il avait 3 ou 4 ans, mon fils m'avait demandé ce que c'était, un copain. Je m'étais rappelé de l'étymologie, qu'un copain, c'est qualqu'un avec qui on partage son pain. Alors, comme je chantonne tous les soirs un truc à mon fils, je lui ai dit: "un copain, c'est quelqu'un avec qui on chante la même chanson. " vous saurez pourquoi en lisant le livre, dont j'ai écrit la musique! oui, j'ai écrit la musique d'un livre... c'est n'importe quoi, des fois.

quant au nouvel émile, c'est toujours la même chose. Quand j'étais petit, je faisais le tour des vieux de mon immeuble ou du quartier de mes grands parents, et j'allais leur chanter une chanson, en échange de bonbons... et depuis, j'aime bien les vieux. Emile aussi, apparemment...

voilà, ce sont mes deux premiers livres de l'année, il y en aura encore un peu... en attendant, gros bisous...

vincent

 

"l'homme qui vivait comme un ours" avec dorothée de monfreid, hélium.

Emile invite une copine. 9. Avec ronan badel, gallimard giboulées.