Voilà, j'ai fait un livre autobiographique... c'est pas le premier, comme pas mal d'écrivains, je mets plein de trucs persos dans mes livres, mais là, c'est assumé, je dis je, le personnage s'appelle Vincent, bref, je raconte ma vie... pas toute ma vie, en fait, mais un passage bien précis: celui où vers les 16-17 ans, j'ai en un an, arrété l'école, été au chomage, commencé des petits boulots, écrit un livre, reçu un prix et été publié pour la première fois...

Je vous cache pas qu'écrire une autobiographie c'est vraiment bizarre... pas désagréable, mais bizarre... mais je n'aurais pas écrit d'autobiographie si je n'avais pas voulu en premier lieu écrire, non pas un livre sur moi, mais un livre sur la naissance de la vocation... c'est un sujet qui me travaille depuis longtemps, j'ai retrouvé l'autre jour dans un vieux carnet une ligne où j'avais écrit "écrire un livre sur la naissance de la vocation"...

Et puis après tout, j'ai assez sacrifié à ma profession pour avoir le droit d'écrire dessus.

Ce livre (qui devait au début s'appeler "l'écrivaillon" ) est peut être celui qui s'adresse le plus directement à ses lecteurs... depuis mes débuts, j'ai envie de parler aux enfants qui n'aiment pas lire, aux ados qui rament à l'école... avec ce bouquin, je peux leur dire qu'écrire n'est pas réservé aux premiers de la classe, que ce n'est pas spécialement une démarche intellectuelle, que, paradoxalement, ce n'est pas réservé aux seuls littéraires!!!

Allez, je l'avoue, ce bouquin sent aussi la revanche sociale, mais c'est comme ça... mais si il n'y avait pas un tel écart aussi... je m'explique: la littérature et la culture en général, sont quand même phagocyteés par les enfants des classes moyennes supérieures, par des enseignants ou fils d'enseignants, par des diplomés, que quand un fils de prolo qui a un BEP agricole devient écrivain, il faut bien le dire... j'ai rien contre eux, je dis juste que c'est plus dur pour nous!

Notre ascenceur social à nous, c'est un vieil escalier pourri en colimaçon auquel il manque des marches...

Ca s'appelle "le jour où je suis devenu écrivain" , c'est publié au rouergue, sorti en mars, et c'est pour les ados.