Clair, net et précis: même mes parents n'en savent pas autant sur moi.

Je suis né en 1969 à Brest. Mon père sculpte un galet qu'il a ramassé sur une grève pour ma naissance. Mon père est chaudronnier, ma mère est au foyer. De 7 à 15 ans, je vis dans une auberge de jeunesse. Mon père est donc père-aubergiste. A 15, je déménage à Bourgoin-Jallieu, en Isère. A 16 ans et des poussières, j'arrête l'école, en 3°. Premier boulot, je colle des annonces publicitaires dans un journal. Premier licenciement. En 1986, j'écris mon premier livre, "la troisième vie" qui obtient le prix du jeune écrivain. françois Cavanna, président du jury ne vote pas pour moi. Roger Vrigny si. Christion Giudicelli accepte de devenir mon "parrain littéraire".
La même année, je reprends des études et passe avec brio mon cap puis mon bep agricole en distribution et commercialisation de produits agricoles. Je travaille dans un magasin de disques deux ans, et à partir de ce moment enchaine les petits boulots.
Parallèlement, je prends des cours de théatre et resterai même un an au conservatoire d'art dramatique de Grenoble. A 21 ans, je monte un spectacle, "concerto pour hommes seuls". Tournée mondiale en isère et dans le rhone.
En 1992, je fais des piges au "dauphiné libéré" jusqu'en 1996, tout en donnant quelques cours de théatre par ci par là. J'interwieve quelques idoles: Jean Rochefort, Philippe Noiret, le mime marceau, Francis Lemarque, entre autres... En 1998, je vais vivre à Bruxelles. Je rencontre un grand dessinateur: René Follet. Je recommence doucement à cette période à écrire. En 99, l'année de l'éclipse, je quitte tout, et je traverse la moitié de la France à pied, une tente dans le dos et une bible dans la poche. le soir, je raconte des histoires inventées dans des campings, des restos, des bars, et des petits festivals. Je vis comme ça plusieurs mois, et je retourne à la vie civilisée à Rennes. On a passé l'an 2 000. Je joue un spectacle de contes que j'ai écrits une cinquantaine de fois, et fais plusieurs boulots. 
En 2001, je me mets au chomage et prend du temps pour enfin écrire un livre: ce sera "kilomètre zéro" et sa publication aux éditions du rouergue par sylvie gracia. Suivront plusieurs livres pour cet éditeur, dont "la chauffeuse de bus". Je rencontre Charles Dutertre à Nantes avec qui je fais plein de livres. En 2004, on reçoit le prix tam tam de Montreuil pour "tu parles, Charles!" Je commence à gagner ma vie avec les livres. Je travaille sur plusieurs projets avec différents éditeurs: Sarbacane, Milan, Bayard, magnard, d'Orbestier, Batsberg, Nathan. mes bouquins sont traduits en 12 langues. Je découvre le plaisir de travailler avec les illustrateurs:Ronan Badel, Emre Orhun, Candice Hayat, Sébastien Mourrain, Vincent Mathy, Anne Herbauts, Robin, Catherine Chardonnay, Jean Christophe Mazurie, Charlotte Légaut, Aurélie Grand, Baron Brumaire, Dupuy et Berbérian. Et toujours Charles Dutertre, avec qui j'en suis à sept livres. Notre collaboration s'arrête en 2009. 
En 2005, je fais une autre rencontre décisive, celle de Colline Faure-Poirée de Gallimard-Giboulées. J'y publie plusieurs albums dont "la première fois que je suis née".
En 2007, Joseph mon fils, nait.
En 2009, je publie 2 livres sur la seconde guerre mondiale "ici londres" avec anne herbauts et le musicien olivier mellano et "l'histoire de clara". Je suis également directeur de la collection "t'étais qui toi?" chez actes-sud, où j'y ai écrit une bio de charles de gaulle pour les enfants. Nous y retraçons les vies de personnages historiques comme staline, césar, catherine de médicis ou sitting bull avec des écrivains et des dessianteurs tels que philippe lechermeier, marcellino truong, mathieu sapin, frédéric rebéna, guillaume long ou irène cohen janca...

En 2010, mon live "la première fois que je suis née " est adapté par le compositeur Marc olivier dupin avec l'orchestre national de paris, et la première a lieu salle pleyel.

j'ai plusieurs projets dont: une  comédie musicale, une bande dessinée, et une série chez nathan...